• Présentation

    L’éducation signifie bien davantage qu’un simple apprentissage de matières. Il s’agit plutôt du résultat de processus d’acquisition constructifs qui permettent à développer des compétences individuelles nécessaires à tout humain pour être capable de franchir de nouveaux obstacles. L’éducation sert à stimuler et à renforcer l’individu pour qu’il puisse mener sa propre vie et continuer à apprendre.

    Dans l’esprit d’une éducation intégrale, il est important que les différents processus d’apprentissage – formels, non-formels et informels – soient liés. Les enfants et les jeunes peuvent ainsi étendre et approfondir leurs propres intérêts de manière autonome. L’assimilation du savoir ne peut devenir significative que mise en contexte avec des acquis antérieurs.

    Les processus d’apprentissage se font en permanence en interaction et entre l’individu et son entourage qui s’influencent et se modifient mutuellement. Pour faire face à ces défis, le ministère procèdera à une refonte des services présents dans les différentes régions du pays. Les futurs directions régionales de l’école fondamentale et les services de l'Éducation différenciée (EDIFF), de l'Office national de l’enfance (ONE), des Commissions d’inclusion scolaire (CIS), du Service national de la Jeunesse (SNJ), des agents régionaux etc. seront regroupés pour davantage de synergie et de coopération. Ainsi des guichets uniques régionaux seront à la disposition des parents, enfants, éducateurs et enseignants.

  • Les bureaux régionaux du ministère de l’Éducation, l’Enfance et la Jeunesse

    Des guichets uniques seront mis en place au niveau régional. Ils permettront aux parents, enfants, éducateurs et enseignants de trouver le bon interlocuteur pour répondre directement à leurs questions. Ce regroupement devrait permettre de créer davantage de synergies et de coopération.

    Un premier centre régional est l'eduPôle à Walferdange qui a ouvert ses portes en septembre 2015.

  • Gestion plus efficiente des ressources au niveau de l'arrondissement

    Les tâches actuelles des inspecteurs de l’enseignement fondamental sont multiples et ne font pas toujours partie des missions essentielles de l'inspectorat. Une réforme est donc devenue nécessaire. Les arrondissements scolaires existants seront réorganisés et une gestion plus efficiente des ressources au niveau de l'arrondissement sera envisagée. Grâce à cette réforme, les services deviendront plus réactifs et un cadre propice à une autonomie accrue des écoles sera mis en place.