• Présentation

    Le plurilinguisme est une des caractéristiques de l'identité luxembourgeoise. Le trilinguisme traditionnel de notre école n’est pas mis en question. L’objectif d’amener chaque élève à développer au maximum ses compétences dans les trois langues usuelles du pays (luxembourgeois, français, allemand), et puis aussi en anglais, est maintenu.

    Pour atteindre cet objectif, il est absolument nécessaire d’assurer la continuité et la cohérence entre les efforts et les activités d’apprentissage des langues dans l’éducation formelle et non formelle.

    La question du niveau de compétence que doivent atteindre les élèves, et la question de savoir si ce niveau doit nécessairement être le même dans chaque langue et pour chaque élève, devront également être débattues et tranchées. 

  • Un accès gratuit aux activités de développement plurilingue

    Un accès gratuit à aux activités de développement plurilingue

    Entre 1 et 4 ans, les enfants ont d'impressionnantes facilités pour apprendre les langues. Pour bien les préparer à vivre dans une société multilingue comme le Luxembourg, il faut saisir cette opportunité et leur offrir un accès gratuit à un milieu qui favorise le développement plurilingue. Selon leur profil les enfants seront mis en contact avec le luxembourgeois ou le français. En parallèle, il importera de valoriser les langues maternelles des enfants issus de l'immigration.

    Concrètement, il faudra encourager les parents à communiquer avec l’enfant dans leur langue maternelle, en racontant des histoires, en lisant des livres à haute voix.

  • Révision des programmes de langues à l'école fondamentale

    L’enseignement et l’apprentissage des langues seront adaptés suite à la nouvelle place que prendront les langues dans les structures d'accueil. Ainsi, le français sera introduit au début du cycle 2.1. (au lieu du 5e trimestre). Durant les premières années d’apprentissage, l’accent sera mis sur la production et la compréhension de l’oral. Par rapport au système actuel, les compétences en communication orales seront donc davantage développées.

    La didactique actuelle de l’enseignement de l'allemand sera analysée et adaptée si besoin.

  • Révision des programmes de langues à l’enseignement secondaire

    Révision des programmes de langues à l’enseignement secondaire

    Alors que l’enseignement des langues sera revu à l’enseignement fondamental et que des acquis d’apprentissage seront définis pour toutes les disciplines de l'enseignement secondaire, il est évident qu’une refonte de l’enseignement des langues s’impose également à l’enseignement secondaire. Le défi sera d’amener chaque élève à atteindre le plus haut niveau possible en langues, sans pour autant faire des exigences en langues un obstacle infranchissable pour des élèves autrement capables de poursuivre des études supérieures. Les langues véhiculaires (langues d’instruction) utilisées dans les différentes disciplines seront également analysées et adaptées si nécessaire.

  • Harmonisation des programmes

    Le grand défi sera de garantir la cohérence entre les programmes de l’école fondamentale et du lycée pour une transition souple et efficace du fondamental vers le secondaire.