• Présentation

    L'élève « type » n'existe pas, tout comme il ne peut y avoir d'école « type ». Afin de tenir compte de la diversité des profils et des talents des enfants, le système éducatif luxembourgeois doit proposer une offre scolaire diversifiée, avec des écoles différentes qui répondent aux besoins différents des élèves. En ce qui concerne plus particulièrement les langues, des formations menant aux diplômes étrangers, peu accessibles, jusqu’à présent seront proposées ou étendues dans l’école publique luxembourgeoise : le Bac International (BI) à l’Athénée du Luxembourg et au Lycée technique du Centre, les A-levels anglais au Lycée Michel Lucius ou encore les diplômes de l'École européenne.

  • Renforcement de l’autonomie des écoles fondamentales

    La réforme de 2009 a introduit des instruments de développement scolaire (p. ex. le rapport école et le plan de réussite scolaire) pour permettre aux écoles fondamentales de mieux répondre aux besoins de leurs populations d’élèves respectives. Il s’avère toutefois aujourd’hui que ces instruments ne remplissent pas toujours leur fonction de moteur du développement scolaire au niveau local et qu’ils sont ressentis comme un fardeau. Il importe d’en analyser les raisons, puis d’adapter les outils pour accorder une plus grande autonomie aux écoles tout en les encourageant à promouvoir leur développement scolaire.

  • Renforcement de l’autonomie pédagogique et curriculaire dans l’enseignement secondaire

    En plus d’une autonomie renforcée dans la gestion financière et les ressources humaines, les lycées se verront accorder une plus grande marge de manœuvre en matière de disciplines et de programmes scolaires. L’offre scolaire nationale s’en trouvera davantage diversifiée, ce dont bénéficieront les élèves : ils pourront mieux se préparer à la poursuite de leur parcours scolaire ou professionnel.

  • La cartographie de l’offre scolaire au Luxembourg

    La cartographie de l’offre scolaire au Luxembourg

    Avec l’extension de l’offre en formations anglophones, le gouvernement répond à une demande croissante qui jusqu’à présent était pratiquement exclusivement couverte par des écoles privées. Pour développer systématiquement l’offre scolaire de l’école publique, une analyse détaillée des besoins en formations supplémentaires s’impose.

    La diversification de l'offre scolaire prenant de l'ampleur, une cartographie de l’offre scolaire au niveau national est en cours d’élaboration. Elle informera tous les élèves et les parents des possibilités de formation et leur permettra ainsi de décider en connaissance de cause.

  • L'École internationale à Differdange

    L'École internationale à Differdange

    Avec la création de l'École internationale à Differdange, les diplômes de l’École européenne deviendront gratuitement accessibles aux élèves intéressés. La nouvelle école s’adressera non seulement aux enfants ou jeunes issus de l’immigration, mais également à tout autre élève désireux de privilégier le développement de compétences dans une langue donnée,  p. ex. en anglais.

    Le projet de loi portant création de l’École internationale à Differdange a été déposé à la Chambre des Députés.

  • Classes anglophones

    Classes anglophones

    Les formations en A-levels anglais, actuellement déjà offertes au Lycée Michel Lucius, seront étendues. Une offre en formations anglophones sera également mise en place à l’école fondamentale en concertation avec les communes.

    Quant à la formation professionnelle, une analyse des besoins en formations anglophones est en cours.

  • Adaptation des classes d’accueil et des classes d‘insertion

    Les cours d’accueil à l’enseignement fondamental et les classes d’accueil et les classes d’insertion à l’enseignement secondaire s’adressent aux élèves nouvellement arrivés dans notre pays et préparent ceux-ci à intégrer le système éducatif luxembourgeois. Les forces et faiblesses de ces classes seront analysées, l’offre et le concept adaptés si nécessaire.

  • Adaptation de la loi sur les écoles privées

    Face à la diversification de l'offre scolaire dans l’école publique, la loi sur le financement des écoles privées sera revue et adaptée.